Agbeyome Kodjo

Mandat d’arrêt international/ Agbeyome Kodjo:  » C’est un non événement »

Le candidat à la présidentielle de février 2020 autoproclamé  »président démocratiquement élu » à l’issue du scrutin, s’est rendu invisible depuis quelques jours.

Appelé à comparaître pour une énième fois devant le doyen des juges d’instruction pour répondre des faits d’atteinte à la sûreté intérieure de l’État, l’ancien premier ministre a choisi de brûler la politesse à la justice en prenant la poudre d’escampette.

L’État togolais, dans la foulée,  étend son domaine de juridiction en décernant contre lui un mandat d’arrêt international.

Agbeyome Kodjo, droit dans ses bottes dans son maquis,  se moque éperdument de cette initiative de l’institution judiciaire de son pays.

« C’est un non événement, symbole d’un pouvoir aux abois. », a-t-il commenté, imperturbable, dans une confidence au bimensuel La Symphonie.

A la question  »êtes-vous en lieu sûr? »,  l’homme fort de la Dynamique Kpodzro répond : « Je pense pour le moment ».

Profitant de l’opportunité, le candidat classé 2e avec 19,45% des voix selon les résultats officiels de l’élection présidentielle, a tiré à boulets rouges sur les autres candidats de l’opposition à la dernière présidentielle, faisant de graves révélations sur Jean Pierre Fabre, le président de l’ANC.

Révélations à découvrir dans le prochain numéro de La Symphonie.

About Yves GALLEY

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.