En plein covid, des démarcheurs véreux envoient encore des togolaises dans l’enfer du Liban

Le Liban, en proie à une crise économique et sociale sans précédent, en appelle à l’aide de la communauté internationale. L’ampleur de cette crise a été amplifiée par la pandémie à coronavirus qui a contraint les autorités à boucler plus d’une centaine de villes et villages. De nombreuses entreprises ont fermé leurs portes et licencié le personnel. C’est la période choisie malheureusement par certaines filles togolaises pour se rendre au Liban, à la quête du mieux-être. A la manœuvre, des démarcheurs véreux et cupides.

Le 02 octobre dernier, 07 filles togolaises ont rallié le Liban, à partir d’un vol parti de l’aéroport international Gnassingbé Eyadéma de Lomé. Celles-ci, à en croire Balakinde Delphine, organisatrice chargée de la discipline de l’association solidarité togolaise du Liban, passeraient déjà des jours difficiles dans ce pays. Ce qui justifie sa colère et surtout son incompréhension de cette décision hasardeuse de ses soeurs qui continuent par croire au mirage vendu par des démarcheurs qui n’ont autre objectif que se faire de l’argent sur leurs « marchandises » placées.

« Nous avons vécu un enfer au Liban en ce temps de covid 19.Il n’y avait autre issue que de revenir au pays. Ce que nous avons fait le 17 juin 2020. Les employeurs n’avaient plus d’argent pour payer les Togolaises employées de maison. Des Togolaises étaient jetées dans les rues, devenant la charge du consul. Aujourd’hui plus qu’hier, la situation économique se complique au Liban, on ne comprend pas pourquoi nos soeurs choisissent encore le Liban comme destination. Certaines filles parties dernièrement sont en difficulté, elles m’ont contacté pour leur venir en aide, je leur ai répondu que je ne vis plus sur le territoire libanais, mais j’ai pu informer qui de droit. », confie Balakinde Delphine.

Cette dernière lance un appel aux autorités togolaises, au premier rang le ministre des affaires étrangères, pour que de strictes dispositions soient prises pour interdire aux togolaises l’expédition libanaise en cette période cruciale.

 

 

 

About Yves GALLEY

One thought on “En plein covid, des démarcheurs véreux envoient encore des togolaises dans l’enfer du Liban

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.