Yark Damehame victime d’usurpation d’identité sur les réseaux sociaux

Des pages créées sur les réseaux sociaux, notamment Facebook et Twitter usurpent l’identité du ministre de la sécurité et de la protection civile, Yark Damehame.

Ses nom, prénom et qualité sont associés à de faux comptes qui publient régulièrement des contenus non autorisés.

Contacté, le ministre-général affirme n’être titulaire d’aucun compte ni sur Facebook ni sur Twitter.

Il y a quelques jours, le Premier ministre Victoire Tomegah-Dogbé a également été la cible d’un vol d’identité sur les réseaux sociaux, tout comme Sani Yaya, ministre de l’économie et des finances en 2018.

Une usurpation d’identité, rappelons-le, est une utilisation de données personnelles propres à identifier un individu sans son accord. Une fois volées, ces informations peuvent servir aux usurpateurs pour nuire à la réputation de la victime, en réalisant des opérations financières ou en commettant des actes répréhensibles en son nom.

C’est le lieu d’en appeler à la vigilance des internautes, les faux comptes peuvent être utilisés à des fins d’escroquerie, il est important de signaler toute communication douteuse.

 

Aux dernières nouvelles, une enquête serait ouverte pour identifier le ou les individus malintentionnés qui se livrent gaillardement à de tels méfaits. L’usurpation d’identité est un délit pénal.

 

 

 

 

About Yves GALLEY

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.