« Agoe Chem » de Mémounatou Ibrahima : les représentants des villages outillés pour élaborer des projets innovants

De Bernard Wella

 

La politique de l’entrepreneuriat et de l’emploi des jeunes s’affiche comme le cheval de bataille du gouvernement togolais.  Soucieuse de l’emploi des jeunes et des difficultés des citoyens à mettre sur pied des projets socio- environnementaux dans leurs différentes communes, la députée Unir, l’honorable Mémounatou Ibrahima lance le concept « Agoè Chem » qui vise à faire de la préfecture d’Agoè Nyivé une vitrine de développement sur le plan environnemental, économique et social.

Agoè Chemt met en compétition les 39 villages d’Agoè et  les 5 meilleurs projets seront retenus.  Ces projets que vont élaborer les différents villages répondront à des critères que sont l’assainissement, l’environnement et l’économie.

Afin d’édifier et d’outiller les différents concurrents, les organisateurs ont initié une formation de 3 jours qui couvre les journées du 7, 8 et 9 Décembre 2020 au Blue Zone de Cacaveli. Business model, techniques de recherches de financement, communication, leadership et gestion d’équipe, environnement et opportunité d’affaires, business et citoyenneté, sont entre autres modules retenus pour outiller les participants au projet « Agoè Chem ».

Pour la députée Mme Mémounatou Ibrahima, ce projet a pour visées premières l’auto emploi des jeunes et la protection de l’environnement :

 » Nous avons initié ce projet parce que nous écoutons beaucoup de jeunes se plaindre du chômage. Mais l’état togolais ne peut pas engager tout le monde. Nous avons alors pensé accompagner les jeunes de la commune d’agoè Nyivé dans l’entrepreneuriat en innovant ce projet. Cette initiative vous permettra d’apporter votre savoir-faire au développement de la commune d’Agoè Nyivé et en même temps créer des emplois. Cette formation de trois jours vous permettra d’avoir des backgrounds assez solides afin de mieux élaborer vos projets et de les réaliser ».

Les échanges des plus fructueux entre participants et formateurs ont animé ces trois jours de formation. Pour Farouk Tchakéï du village Telessou Adokpokopé, cette innovation de l’honorable Mémounatou Ibrahima est vitale et très importante pour le développement de la commune d’agoè.

 » Le projet Agoè Chem pensé et mis en place par notre députée vient à point nommé résoudre un grand problème qui sévit à Agoè : le chômage des jeunes. Cette initiative nous permettra de créer notre propre emploi car ce ne sont pas les opportunités qui manquent. Et cette formation de trois jours est plus que bénéfique car nous avons été outillés sur les techniques et les moyens d’innover à travers plusieurs modules. Je suis certain que mon village Telessou Adokpokopé fera partie des 5 meilleurs villages retenus voire même atteindre le pinacle du classement » s’exclame t-il.

 

À la fin de la formation, chaque village a reçu une somme de 250.000 FCFA pour couvrir les dépenses diverses liées à la préparation du dossier et à la présentation du projet devant les membres du jury.

Le délai de soumission des projets est fixé au 30 décembre 2020.

Les 5 meilleurs villages retenus verront leurs projets financés à hauteur de 2.500. 000 F FCA chacun.

About Yves GALLEY

Notre passion, l'info utile pour construire une cité meilleure

One thought on “« Agoe Chem » de Mémounatou Ibrahima : les représentants des villages outillés pour élaborer des projets innovants

  1. Mes félicitations…. Que Dieu tout puissant vous bénisse abondamment…. Sinon je suis tellement ravi pour tout ce que vous êtes entrain d’élaborer comme plans pour l’évolution de notre village

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.