Police nationale/ Introduction de nouveaux grades et appellations :  Grogne dans le rang des Officiers de police adjoints

Police nationale, à compter du 1er janvier 2021 apparaîtront, hormis le corps des commissaires de police, de nouveaux grades et appellations. Ce basculement ou du moins cette métamorphose est loin de faire l’unanimité. Ça grogne particulièrement dans le rang des Officiers de police adjoints (OPA) qui se considèrent comme frappés d’un gourdin clouté de mépris. « On sort de la catégorie des officiers. On devient sous-officiers…On ne peut pas badiner avec les galons comme ça … », s’emporte un OPA. Contacté par la rédaction de La Symphonie, Le Lt-Col Yaovi Okpaoul, directeur général de la police nationale, réagit sur la question et apporte des précisions. «L’arrêté n’a rétrogradé personne», sonne-t-il.

Les réformes tous azimuts engagées par le gouvernement togolais incluent également les forces de sécurité en vue de leur perpétuelle modernisation pour mieux répondre aux défis de l’heure de plus en plus exigeants. C’est dans cette perspective que le 18 décembre 2020, par arrêté N° 0405/MSPC, le ministre de la Sécurité et de la protection civile, le Général de brigade, Damehame Yark, introduit de nouveaux grades dans la police nationale, conformément à la loi n°2015-005 du 28 Juillet 2015 portant Statut spécial des personnels de la police de la République Togolaise. La décision concerne le corps des officiers de police, le corps des officiers de police adjoints et le corps des gradés et gardiens de la paix.

Nouveaux grades
Les appellations « GPx » (Gardien de la paix) ; « brigadier » ; « brigadier-chef » et « officier de police adjoint » vont disparaître au profit de nouveaux grades et appellations. Les nouveaux grades sont regroupés en deux corps, le corps des sous-officiers et agents de police et le corps des officiers de police.

Au sein du corps des sous-officiers et agents de police, on retrouve désormais Agent de Police (AP) : tous les Gardiens de la Paix; Sergent de Police (SGT) : tous les agents de police titulaires du Certificat d’aptitude de chef de patrouille (CACP); Sergent-Chef de Police (SCH): tous les Brigadiers de Police; Adjudant de Police (ADJ) : tous les Brigadiers chefs de police; Adjudant-Chef de police (A/C): tous les Officiers de police adjoints de deuxième classe et Officiers de police adjoints de première classe; Major de police (MJR) : tous les Officiers de police adjoint principaux.

Au sein du corps des officiers de police, au grade de Sous-Lieutenant de Police (S/L T) : tous les Officiers de police de deuxième classe; au grade de Lieutenant de Police (L T) : tous les Officiers de Police de première classe et au grade de Capitaine de Police (CNE) : tous les Officiers de Police Principaux. L’article 2 de l’arrêté précise bien que  » chaque fonctionnaire de police conserve ses émoluments actuels et l’ancienneté dans son grade initial ». Ce n’est pas là que le bât blesse les officiers de police adjoints, leur acrimonie est bien profonde et trouve ses motivations ailleurs.

Des OPA très fâchés
Ils ont l’information depuis, l’introduction de ces nouveaux grades et appellations étant précédée d’un stage pour chaque niveau, mais l’arrêté actant l’effectivité de la décision a fait monter la tension d’un cran. Si les OPA ne sont pas contre la nouvelle structuration, ils ont des raisons de pester une salve de récriminations. Les OPA des promotions 2007 et 2009 par exemple, d’après nos informations, n’ont jamais eu d’avancement et végètent dans l’immobilisme, le même galon à l’épaule depuis 11 ou 13 ans. Inclus jusque-là dans le rang des officiers de police, ils sont maintenant glissés dans le corps des sous-officiers.

« Depuis 11 ou 13 ans, pas d’avancement, on n’est pas sorti de notre galon. Avec toutes ces années de service on devient Adjudant-chef de police, on sort de la catégorie des officiers. On devient sous-officiers. Au moins sous-lieutenant tu es dans le rang des officiers. Tu es recruté officier et tu deviens sous-officier après 11 ou 13 ans de loyaux services. C’est méchant. On ne peut pas badiner avec les galons comme ça », râle un OPA qui a requis l’anonymat, la loi de l’omerta oblige.

Une source nous indique qu’au cours de ces 15 dernières années, seule la promotion 2005 a eu droit à une promotion; suite à un concours, des OPA sont devenus des OP. Certaines indiscrétions affirment que cette promotion a été favorisée grâce à la présence dans les rangs du fils du Col. Monpion Matéyindou, alors directeur général de la police nationale.

« Nous avons été recrutés en 2009 comme officiers de police, nous étions encore en pleine formation en 2010 quand on nous annonce qu’on devrait sortir OPA au lieu de OP. Voilà que 11 ans après, la même chose ou presque se reproduit. Imaginez comme cela fait mal. Or, à la gendarmerie, chaque 4 ans ton galon monte, mais nous on est toujours là où on est. C’est nous les OPA les plus lésés. « , s’indigne un autre OPA, visiblement dévoré par cette décision.

 

A bien décrypter la réaction des OPA, on peut comprendre une certaine frustration. Avec la nouvelle donne, ils seront dépourvus des privilèges et prestiges conférés par leur ancien statut. Dorénavant ils vont tenir, non plus les PA, mais les FAC, ils peuvent faire la faction, ce qu’ils ne font pas jusqu’ici. Adieu également les missions qu’ils faisaient en tant qu’officiers.

 

Le directeur général de la police nationale trouve plutôt erronée cette grille de lecture des OPA de l’arrêté N° 0405/MSPC. A la question :

« Comment justifiez-vous le fait que des policiers, après 11 à 13 ans dans le même galon sans avancement, se retrouvent rétrogradés dans une catégorie inférieure? », il répond, formellement :

 

« L’arrêté n’a rétrogradé personne ». Tout en apportant d’amples précisions : « Il y a des étapes à franchir pour être Officier de police. Ils le savent. Le rôle qu’ils jouent pour l’institution en tant qu’adjoints aux OP ils sont justement à ce niveau dans l’arrêté. Dans toute institution, il y a des chefs et leurs adjoints immédiats. Ils restent aujourd’hui les adjoints immédiats des officiers comme ils l’étaient. La loi ne dit pas de les mettre dans les rangs des officiers alors qu’ils étaient leurs adjoints. Ils doivent continuer à jouer leur rôle indispensable au bon fonctionnement de la police. Supprimer leur maillon en les poussant au rang d’officier, c’est créer un dysfonctionnement au sein de la police. La loi n’a pas commis cette erreur, nous n’allons pas la commettre nous. »

En ce qui concerne le non avancement en grades, la hiérarchie de la police croit fermement que les nouvelles dispositions revêtent un avantage certain pour le policier qui disposera désormais d’un plan de carrière harmonieux, cohérent et motivant, elles constituent donc un nouveau mécanisme de promotion régulière en grades, synonyme d’une amélioration de conditions de vie du fonctionnaire de police et d’un meilleur rendement dans l’exécution des missions au service de la population.

 

 » Avant les nouveaux grades, ils cherchaient des voies et moyens (stages) pour progresser jusqu’à officier. Ces stages sont désormais acquis et les plus méritants passeront progressivement officiers. Au contraire, la voie leur est désormais ouverte pour pouvoir passer officiers. », souligne le Lt-Col Okpaoul.

 

L’on se demande juste combien d’années faudra-t-il encore aux OPA qui crient leur désarroi aujourd’hui pour faire leur entrée dans la prestigieuse caste des officiers de police.

La police nationale, faut-il le rappeler, a pour missions principales, l’application des lois et règlements en vue du maintien et du rétablissement de l’ordre public, la défense de l’intégrité territoriale, notamment la recherche et l’exploitation de renseignements dans le cadre de la sûreté intérieure et extérieure de l’Etat, l’exercice de la police judiciaire et administrative.

Illustration des différents grades

About Yves GALLEY

Notre passion, l'info utile pour construire une cité meilleure

One thought on “Police nationale/ Introduction de nouveaux grades et appellations :  Grogne dans le rang des Officiers de police adjoints

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.