Nouvelle responsabilité pour l’efficace Ingrid Awade

Une nouvelle responsabilité pour la « dame de fer », l’efficace et l’influente Ingrid Awade. La directrice de la Caisse nationale de sécurité sociale (Cnss) est la nouvelle présidente du Conseil d’administration de la Loterie nationale togolaise (Lonato).

Réputée personnalité la plus efficace en matière de gestion de sociétés d’Etat ces deux dernières décennies, Ingrid Awade s’est royalement inscrite sur la liste de ceux qui n’ont jamais déçu Faure Gnassingbé au chapitre des résulats. Aux mille critiques qui tombent du ciel de ses détracteurs, dame Ingrid répond, imperturbablement, par un rendement hors pair partout où elle passe. « Tout ce qu’elle touche brille », commentait un employé des impôts, le jour du départ de Ingrid Awade de la direction générale des impôts qu’elle a dirigée avec un succès historique de mai 2003 à décembre 2013, avant de passer à la Délégation à l’organisation de secteur informel (DOSI), puis à la Cnss depuis 2017.

C’est ici que se révèle la dimension la plus élevée de la performance managériale de Ingrid Awade. La Cnss, en proie aux scandales et à une gestion approximative avant son arrivée, est complètement restructurée, réorganisée, dans le professionnalisme et la rigueur, pour garantir aux partenaires des services d’une grande qualité.

En moins de trois ans, Ingrid Awade a globalement métamorphosé la Cnss à travers la digitalisation de l’ensemble des prestations sociales (gestion électronique des documents, télépaiement, télédéclaration) et la mise en place de services dédiés aux usagers; la création d’un programme de formation des partenaires sociaux dénommé « Vendredi de la Sécu », l’initiation et la conduite de grands projets immobiliers notamment « Résidence Renaissance » et « Hôpital de référence Saint Pérégrin ».

La Cnss est ainsi engagée sur des chantiers ambitieux destinés à renforcer la viabilité financière à long terme du régime de sécurité sociale et l’amélioration de la couverture sociale des travailleurs des secteurs privé, parapublic et informel.

La presse, aussi bien nationale qu’internationale n’en finit point d’allumer les projecteurs sur la compétence, le courage, le leadership et la réussite de cette togolaise dont le rayonnement, la réputation et l’influence ont vite dépassé les frontières nationales. Femme battante d’origine modeste, elle a bravé les difficultés et gravi tous les échelons pour s’imposer comme une des figures emblématiques de la sphère des hautes finances après une entame de carrière mémorable, d’abord en tant que Manager fondé de pouvoir principal au Fonds GARI en 2001, puis directeur général de la Société de gestion et d’intermédiation (SGI-Togo) en 2003, son premier poste de haute responsabilité. Plusieurs fois, Ingrid Awade a figuré en tête de liste des personnalités les plus influentes de l’Afrique.

Bien avant d’être propulsée récemment PCA de la Lonato , elle est déjà PCA de la Société nationale des boissons (SNB), la brasserie productrice de Djama, qui a réussi en quelques mois d’existence, à mettre sous éteignoir la Brasserie BB vieille de plus de 50 ans, mais dont les produits ne satisfont plus les attentes des consommateurs.

La lonato, parlons-en. Créée par le décret N°66-8 du 04 juillet 1966, elle passera d’établissement public (son premier statut) à une Agence générale des jeux de hasard par ordonnance N°80-29 du 10 novembre 1989. Suite à la loi N° 90-26 du 04 décembre 1990, la Lonato va de nouveau changer de statut et devenir une société d’Etat à gestion de type privé, ayant pour objet l’organisation et l’exploitation des loteries et des jeux de hasard sur toute l’étendue du territoire national. Dotée d’un capital de cinq cent millions de francs (500.000.000) CFA, la Lonato a le monopole de l’organisation et de l’exploitation des jeux de hasard.

La Lonato est chargée d’organiser dans l’intérêt général de manière socialement responsable, fiable et sûre, les loteries publiques, concours, jeux de hasard et paris dans les formes et selon les modalités générales fixées par la loi. Elle joue également un rôle de régulation du secteur du jeu.

L’une des missions de la Lonato, est de canaliser le marché du jeu payant en procurant un plaisir ludique à un large public par le biais de jeux distrayants et socialement responsables en observant les règles les plus strictes en matière d’éthique, de protection du consommateur et de garantie de qualité.

Mais la Lonato offre plus que le plaisir du jeu à la population togolaise, puisqu’elle met une partie des bénéfices engrangés au service de la communauté, à travers des actions sociales diverses et variées (constructions de bâtiments scolaires, de latrines, de forages…).L’arrivée de dame Ingrid comme PCA va redonner, forcément, un nouvel élan à cette société.

About Yves GALLEY

Notre passion, l'info utile pour construire une cité meilleure

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.