Les deux experts lors de la cérémonie de lancement du salon

Promotion des produits locaux: la Vmb et ses partenaires lancent le salon du textile et de la maroquinerie

La Vallée des métiers de beauté (VMB) a procédé le 13 février dernier à Lomé au lancement officiel du salon du textile et de la maroquinerie qui se déroulera du 25 au 27 avril 2021. C’était en présence de deux experts internationaux, Dr Aminatou Adamou Manon et Laurent Bousquet.

Face aux acteurs et actrices des métiers de beauté et aux professionnels des médias, ces deux experts se sont employés à expliquer les raisons et finalités recherchées à travers l’organisation dudit salon.

Des échanges bien nourris ont tourné autour de la consommation locale, la sélection des meilleurs projets entre autres.

La production bio-locale demande une certaine expertise et les acteurs ont été invités à plus de recherches et d’amélioration dans leurs différents domaines.

Pour Dr Manon Aminatou, directrice de Visatox et vice-présidente de la Fédération Afrique et beauté, le salon d’avril servira de vitrine pour la promotion et la vulgarisation des produits 100% naturels.

“J’ai l’honneur et le privilège d’être la marraine du salon du textile et de la maroquinerie. Ce sera un lieu d’échanges sur toute la partie de la consommation locale. Nous parlerons de l’ amélioration du passage de l’entrepreneuriat vers la mini-indistrualisation et envisagerons l’industrialisation complète. Nous allons également débattre sur la souveraineté des états sur des produits locaux.  L’un des principaux objectifs du salon est d’accompagner la volonté des groupes de personnes qui veulent valoriser les produits de leur territoire.”,  a-t-elle expliqué.

L’ expert français Laurent Bousquet, de son côté, a partagé avec les acteurs et actrices de la Vmb ses solides connaissances et sa riche expérience dans le domaine du cosmétique et de la fabrication des produits.

La première chose importante, selon lui, est de mettre en place une société qui proposera des conseils et des formations afin d’assurer la qualité et la sécurité des produits.

La réussite dans le cosmétique passe par une scientifisation sérieuse du travail. Les acteurs doivent avoir accès à une très bonne qualité de matières premières et rester constants en ce qui concerne la qualité des produits.

“Dans le domaine du cosmétique, il faut des ingrédients et les ingrédients s’obtiennent grâce à l’agriculture qui doit être valorisée pour pouvoir obtenir des matières premières de qualité. Il faut aussi de l’innovation qui émane elle de la technique. La formation des acteurs du cosmétique et le contrôle des produits locaux sont aussi très capitaux” a-t-il souligné.

 

Outre le lancement officiel du salon du textile et de la maroquinerie, et aussi de la formation sur le cosmétique, les experts ont présenté le Projet Mercato de l’innovation qui vise à créer des partenariats entre les PME togolaises et françaises.

Ce projet permettra de créer une pléthore d’activités dans la perspective de décupler le pouvoir d’ achat.

L’ emploi des jeunes au Togo, la présentation des PME togolaises aux PME françaises sont entre autres objectifs recherchés.

46 projets innovants seront sélectionnés pour le mercato et les meilleurs porteurs de projets  participeront au sommet Afrique-France 2021.

Rappelons que les deux experts, Dr Aminatou Amon et Laurent Bousquet ont co-fondé le cabinet 2XP (2 experts internationaux) afin d’appuyer l’Afrique à travers leurs expertises.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.