Passeports du monde : un classement de Nomad Capitalist établi sur des critères déraisonnables

Le passeport togolais a recouvré une notoriété affirmée depuis des années grâce à son caractère sécurisé. Il ne faut pas attendre le classement d’une certaine organisation qui s’arroge une légitimité contestable pour s’en convaincre ou s’en douter. Les témoignages de détenteurs du passeport togolais qui sont des globe-trotters l’attestent mieux que tout. Sur des critères déraisonnables, Nomad Capitalist s’accorde le privilège de classer le passeport togolais à la 154e position sur 199 pays du monde. Exercice qu’un spécialiste de la sûreté aéroportuaire juge ridicule.

Nomad Capitalist, présenté comme le premier cabinet de conseil offshore au monde, vient de rendre public son dernier classement des passeports. Le monde compte en 2020, 324 pays y compris ceux reconnus par l’ONU (197) et ceux non reconnus ou contestés, mais Nomad Capitalist a pris en compte seulement 199. Et dans son classement, le passeport togolais, avec un score total de 39.50 occuperait la 154e position devant des Etats comme la Côte d’Ivoire, l’Egypte, ou l’Inde; le passeport luxembourgeois serait le leader du classement avec 115.00, le passeport américain en 41e position et celui français en 18è position.

Le débat réside bien avant tout au niveau des cinq critères retenus pour établir ce classement. Primo, la possibilité des passeports à permettre à son détenteur de voyager sans visa (visa-free travel 50 %). Secundo, la fiscalité (taxation of citizens 20 %) ». Tertio, le critère de la « perception » (perception 10 %). Quarto, la multi-nationalité (deal citizenship 10 %) et le dernier critère renvoie à la liberté personnelle (personal freedom 10 %) des citoyens. Bien de ces critères paraissent déraisonnables.

La possibilité du passeport à permettre à son détenteur de voyager sans visa découle particulièrement de considérations hautement diplomatiques, et engage beaucoup de pesanteurs. Les accords entre Etats pour sauter les visas de voyage sont le fruit de longues négociations, prenant en compte divers intérêts des parties. Au niveau de la fiscalité, il y a une forte disparité entre les niveaux de vie et les pouvoirs d’achat des différents pays du globe. Retenir le prix à débourser pour l’obtention d’un passeport comme critère de classement des passeports paraît inéquitable. La « perception », troisième critère, semble raisonnable et justifiée, malheureusement, elle compte seulement pour 10%. Or ici, le Togo jouit d’une très bonne réputation.

« Dans plusieurs aéroports du monde, je ne suis pas assujetti aux mille tracas et contraintes imposés à plusieurs citoyens détenteurs de passepotrts de certains pays dont je tais les noms. On arrive par exemple dans un aéroport étranger, au contrôle passeport, certains voyageurs sont gardés à côté pour des vérifications complémentaires, alors qu’avec mon passeport togolais, les barrières me sont ouvertes. et cela est arrivé plusieurs fois », témoigne Amessinou A., un véritable globe-trotter.

Le 4e critère, la multinationalité, relève également d’une décision souveraine de chaque pays.

Quant au 5e critère, il est clair que chaque citoyen est libre de se faire établir un passeport ou non. Le critère le plus sérieux, et qui ne figure pas sur la liste de Nomad Capitalist, est avant tout la sécurité du passeport.

« Le processus d’établissement du passeport, et la gestion de ses données biométriques passent pour les critères premiers de l’évaluation d’un passeport. Le passeport n’est pas un document qu’on peut se faire établir n’importe comment. Le passeport est-il falsifiable, peut-on l’obtenir même si on ne remplit pas les conditions, à coût d’argent? Il faut une réponse négative à toutes ces questions. Ce qui est le cas du Togo. Quand vous voyagez, les données biométriques de votre passeport sont communiquées à l’aéroport de destination. Avant que vous n’y arriviez, les autorités administratives et sécuritaires ont déjà un certain nombre d’informations sur tous les voyageurs à bord. Et dans tous les aéroports, on sait quels sont les pays dont les passeports ne répondent pas aux critères sus cités. Or le Togo délivre l’un des passeports les plus sécurisés, c’est pourquoi il est facile aux togolais d’être favorablement traités dans tous les aéroports du monde. Le classement dont vous parlez est si ridicule. », nous confie un spécialiste de la sûreté aéroportuaire.

 

C’est dire, au final, que ce classement de Nomad Capitalist, qui relègue le passeport togolais dans la partie inférieure du classement, est une entreprise à la fiabilité et à la crédibilité douteuses, et a le mérite d’être tout simplement rangée dans la corbeille.

 

 

About Yves GALLEY

Notre passion, l'info utile pour construire une cité meilleure

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.