Duarte à la tête des Eperviers : des lobbyistes d’un candidat malheureux versent dans l’intox

Moins de deux semaines après le lancement d’un appel à candidatures le 21 avril 2021, la Fédération togolaise de football (FTF), en collaboration avec le ministère des Sports et des loisirs, a acté le recrutement du portugais Paulo Duarte le 03 mai dernier.

Sur 35 postulants, on pouvait noter une armada de seize français, dont le plus illustre Alain Giresse. Cinq candidats (2 français, 2 belges, 1 portugais) ont été retenus dans un premier temps par un comité technique, s’en est suivie une audition conduite par un comité de recrutement.

Paulo Duarte, à la fin du processus, a été préféré à ses concurrents au nombre desquels on pouvait compter un certain Hugo Broos, vainqueur de la CAN 2017 avec le Cameroun, et Alain Giresse, ancien sélectionneur du Gabon, du Mali, du Sénégal et de la Tunisie.

“Tout le processus de recrutement a été piloté avec professionnalisme et rigueur et l’étude des candidatures a été objective”, a tenu à clarifier mardi la ministre des Sports, Lidi Bessi-Kama.

Le choix de Paulo Duarte apparaît pour certains comme une explosion des câbles diplomatiques français, en comptant le nombre de français lamentablement abandonnés sur le carreau.

Dans la foulée, des lobbyistes d’un des candidats malheureux annoncé à cor et à cri comme le suprême favori, versent dans l’intox, au dessein de décrédibiliser le choix des autorités togolaises.

Des informations fallacieuses abondamment relayées sur les réseaux sociaux font croire que Paulo Duarte n’a pas fait acte de candidature et serait même sous le choc de la surprise de sa nomination au poste de sélectionneur des Eperviers.

“Contrairement à ce qu’affirment les textes publiés sur les réseaux sociaux, le choix de Monsieur Paulo Duarte a été opéré à la suite de la phase d’audition des cinq candidats retenus sur la short-list arrêtée par la commission technique mixte chargée de l’étude des dossiers de candidatures mise en place par arrêté du ministre des sports et des loisirs”, a réagi la FTF via un communiqué.

Paulo Duarte est l’actuel entraîneur du club angolais Desportivo Primeiro de Agosto, dont il se séparera en juillet prochain pour venir prendre fonction au Togo  dès août 2021.

 

Il a été sélectionneur du Gabon (2012-2014), du Burkina à deux reprises (2007-2012 et 2016-2019), et de plusieurs clubs de première division dans de nombreux pays notamment la France (Le Mans), le Portugal (União Desportiva Leiria), la Tunisie (Club Sportif Sfaxien).

Avant sa prise de fonction officielle, la destinée des Eperviers dans le cadre des éliminatoires de la Coupe du monde 2022 est confiée au Togolais Jonas Kokou Komlan. Celui-ci devrait diriger les deux prochaines rencontres des Éperviers face au Sénégal et à la Namibie.

Mais de sources concordantes, ces deux premières journées de la phase de groupes prévues en juin 2021, devraient être reportées à septembre 2021.

Raison évoquée, une vingtaine de fédérations affiliées n’aurait aucun stade aux normes internationales désormais exigées par la CAF et la FIFA. Parmi ces pays, non des moindres : le Burkina Faso, le Mali et le Sénégal (adversaire du Togo).

Si cette décision est confirmée par le Comité exécutif de la Confédération africaine de football (CAF) qui devrait se réunir le 15 mai prochain, Paulo Duarte serait donc déjà en poste avant l’entame des éliminatoires de la prochaine Coupe du monde.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.