Un certain Bawa Aliou aux JO Paralympiques : ça s’appelle une fake news

Bawa Aliou, athlète togolais (power lifting)

Après une participation togolaise aux Jeux olympiques émaillée de polémiques creuses, le public sportif se fait de nouveau abreuver par une décoction à base d’informations sorties tout droit de l’imagination de leurs colporteurs. Il s’agit d’allégations mensongères portant sur la présence dans la délégation togolaise aux JO paralympiques d’un membre qui aurait usurpé l’identité de l’athlète  Bawa Aliou. Une fake news mal ficelée au laboratoire des affabulations grotesques.

Bawa Aliou, alias “Adebayor”, est effectivement un athlète paralympique de nationalité togolaise. Il n’est pas qualifié pour les JO paralympiques qui se déroulent sur les mêmes installations que les Jeux olympiques de Tokyo, du 24 août au 5 septembre 2021.

La liste de la délégation togolaise à cette compétition affiche quatre personnes. Il s’agit de Yaya Safiana (représentant du ministère des Sports); Tchagbele Gneny (chef de mission); Nabine Gbandi (entraîneur) et l’athlète, la seule, Kabissa Kouméalo.

Il n’y a donc aucun Bawa Aliou qui figurerait sur une quelconque liste enregistrée et admise à cette compétition.

Bawa Aliou, qualifié?

Non. Bawa Aliou n’est pas qualifié pour les présents JO paralympiques. Son nom ne figure pas sur la liste des athlètes qualifiés dans sa catégorie, le power lifting (-49kg), et présents à Tokyo.

Au niveau de la qualification des Jeux paralympiques, il y a un processus de qualification qui se décline en quatre étapes. Entre deux compétions, ce qu’on appelle une olympiade, l’athlète candidat doit participer à quatre compétitions, une chaque année.

Des JO paralympiques Rio 2016 à ceux de Tokyo, Bawa Aliou n’aurait participé effectivement qu’à deux compétitions. Mais il existe une autre façon de se qualifier en dehors des résultats sportifs acquis en compétition. Le Comité international paralympique offre quelques places en application du principe d’universalité.  Cela lui permet d’inviter des athlètes non qualifiés régulièrement à la compétition. Et c’est grâce à ce principe que Kabissa Kouméalo a été retenue, sur les trois places sollicitées par le Togo.

Seule une place a été attribuée au Togo, et Bawa Aliou a été tenu informé de sa non qualification ou plutôt de sa non invitation.

Les neuf athlètes inscrits à ces JO paralympiques dans la catégorie de Bawa Aliou sont : Ahmed Hadj-Beyour (Algérien); Omar Sami Hamadeh Qarada (Jordanie); Lê Van Công (Vietnam);Adesokan Yakubu (Nigeria); Kayapinar Abdullah (Turquie); Franca Junior Joao Maria (Brésil); Szymansky Slawomir (Pologne) et Miura Hiroshi (Japon).

Bawa Aliou, aussi bien sur cette liste que sur celle de toute la délégation présente à Tokyo, est absent.

Des questions

A peine un an d’exercice, le nouveau Cnot battant pavillon Deladem Akpaki s’est déjà retrouvé plusieurs fois sous les eaux charriant des informations les plus incongrues, pour enchaîner des polémiques d’une vanité absolue les unes que les autres.

Cet état de choses soulève, logiquement, des questions sur les buts visés par de tels mouvements odieux. Fake news et intox, de nouvelles armes pour torpiller le Cnot? A quelles fins?

 

Liste des athlètes qualifiés pour les JO paralympiques dans la catégorie de Bawa Aliou

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.