Gilbert Houngbo, nouveau PCA du NRGI

Gilbert Fossoun Houngbo

Il vient en remplacement à Ernesto Zedillo, ex-chef d’Etat du Mexique, qui a présidé le conseil d’administration du Natural Resource Governance Institute (NRGI), de 2013 à 2020. Le Togolais Gilbert Fossoun Houngbo est désormais le patron de l’organisme à but non-lucratif basé à New York, et dont les objectifs sont entre autres de promouvoir le développement durable et inclusif, et d’aider les Etats à assurer des progrès en matière de gouvernance et de gestion de leurs diverses ressources naturelles.

“Nous sommes ravis et très chanceux d’accueillir Gilbert comme président après une recherche mondiale rigoureuse”, a déclaré Smita Singh, présidente par intérim du conseil d’administration de NRGI. Une annonce qui renseigne et confirme les hautes qualités du distingué togolais qui exerce actuellement son deuxième mandat en tant que président du Fonds international de développement agricole (FIDA), où il a supervisé les réponses à la pauvreté rurale et à la faim, s’attaquant aux défis climatiques et environnementaux, à l’inégalité entre les sexes et aux préoccupations des peuples autochtones.

Les premiers mots de Gilbert Houngbo affichent son immense plaisir d’engager ses compétences pour assumer ses nouvelles responsabilités.

« C’est pour moi un honneur et un privilège de diriger le conseil d’administration de NRGI », a-t-il déclaré, avant de lever un coin de voile sur son grand défi qui est celui de « trouver de nouvelles façons d’innover et d’accomplir la mission critique de NRGI ».

“Mes collègues membres du conseil d’administration de NRGI et moi-même sommes ravis d’accueillir Gilbert en tant que président et de bénéficier de sa vaste expérience en tant que diplomate, chef d’État et leader du développement international”, a déclaré Sean Hinton, membre du conseil d’administration de NRGI qui a dirigé la recherche de chaise.

Pour la présidente et directrice générale de NRGI, Suneeta Kaimal, « Gilbert a la conviction passionnée qu’une bonne gouvernance dans les industries extractives est essentielle pour parvenir à un développement durable et à une transition énergétique équitable ».

Elle affiche clairement son admiration pour le togolais et croit en ses capacités, en ajoutant :

« Fort de ses antécédents dans la poursuite de l’équité et la justice à travers l’Afrique et dans le monde, Gilbert est à la fois une source d’inspiration et un atout majeur pour notre cause à ce stade crucial ».

Houngbo prendra ses fonctions de président du conseil d’administration de NRGI à compter de mars 2022.

Il a été Premier ministre du Togo du 7 septembre 2008 au 12 juillet 2012, période au cours de laquelle son pays a adhéré à l’Initiative pour la Transparence dans les Industries extractives. Hougbo deviendra le 1er avril 2017 président du FIDA, reconduit dans ses fonctions pour un second mandat en février 2021. A la tête de cette organisation, il a apporté son expertise sur les sujets en lien avec le changement climatique, l’extrême pauvreté et la faim, et les inégalités sociales en milieu rural.

Houngbo a également eu une brillante carrière aux Nations Unies, ayant été directeur général adjoint de l’Organisation internationale du travail, ainsi que secrétaire général adjoint et directeur pour l’Afrique du Programme des Nations Unies pour le développement. Au PNUD, Houngbo a participé au soutien des gouvernements de pays riches en ressources, notamment la République démocratique du Congo, le Libéria et la Sierra Leone, dans leurs négociations avec de grandes entreprises du secteur privé.

Ce parcours élogieux et ses compétences intrinsèques le positionnent aujourd’hui comme l’une des rares compétences mondiales dans la gestion efficace de grandes organisations internationales. C’est donc à raison que Sean Hinton et ses pairs du conseil d’administration du NRGI peuvent s’attendre à bénéficier de Gilbert « sa grande expérience de diplomate, chef d’État et dirigeant dans le développement international ».

Plus de 80 économistes, juristes, spécialistes en gouvernance et autres personnels de soutien, travaillent à NRGI et opèrent dans plus d’une douzaine de pays riches en ressources naturelles, en Amérique latine, au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, en Eurasie, en Afrique subsaharienne et en Asie-Pacifique. NRGI est un think-tank mondial de premier plan basé à New York, et qui accompagne les gouvernements et les organisations de la société civile dans l’amélioration de la gouvernance du secteur extractif (pétrole, gaz, mines) afin que les ressources naturelles profitent à tous.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.