Erick Matchame remet en selle son projet “Non à la violence dans les stades”

Erick Guitcha Matchame, promoteur du projet "Non à la violence dans les stades"

Ce serait la 5è édition cette année, après un creux imposé par le damné covid-19 depuis l’édition dernière tenue en février 2019. Le projet “Non à la violence dans les stades” exécuté via plusieurs activités revient dans l’arène dès le 28 mai prochain à travers un gala de foot à Atakpamé.

Le promoteur, le lieutenant hors-classe, Erick Guitcha Matchame, sur les vagues de sa promotion en France comme directeur régional interministériel de la normalisation des systèmes de sécurité incendie et prévention des infrastructures, est revenu au pays pour remettre en selle son projet revêtu d’une importance capitale, particulièrement dans un contexte où, malgré les efforts constants du comité exécutif de la FTF, des violences émaillent encore des rencontres des championnats nationaux.

Le programme de la 5e édition du projet “Non à la violence dans les stades” est bien étoffé. Outre les activités sportives, des rencontres avec les autorités sportives et des émissions médiatiques avec au menu la thématique sur la violence dans les stades et le développement du foot national, une grande soirée des récompenses de la 4e édition, et des œuvres humanitaires, notamment.

“Non à la violence dans les stades” est conçu pour contribuer à l’éducation, à la conscientisation de tous sur la plus-value sportive de la non-violence, avec en toile de fond, la promotion des valeurs et vertus du sport, fixation faite sur le fair-play.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.