Congrès électif à l’UNATROT/ Une décision de justice éteint la fougue des frondeurs

El Hadj Shérif Aklisso Amah, Pdt UNATROT

Un groupuscule de transporteurs sans légitimité se réclamant de l’Union nationale des transporteurs routiers du Togo (Unatrot) tente par des manœuvres peu orthodoxes de prendre le pouvoir par la force en détrônant l’actuel président El Hadj Shérif Aklisso Amah. Les frondeurs, alléguant que le président en exercice a outrepassé la durée légale de son mandat, ont même réussi à obtenir la désignation d’un cabinet comme administrateur provisoire de l’Unatrot avec l’ordonnance N°013/2022 du 21 avril 2022, délivrée à l’issue d’une procédure expéditive. Ordonnance rétractée logiquement le 8 juin dernier par le président du Tribunal de travail de Lomé, qui réinvestit le président El Hadj Shérif Aklisso Amah dans ses pleines prérogatives, lui accordant trois mois supplémentaires pour préparer le 9ème congrès ordinaire de l’Unatrot, lequel délai est susceptible de prorogation si nécessaire.

Le droit vient ainsi d’éteindre toutes les velléités de putsch des ennemis de la légalité, pressés de confisquer le pouvoir à l’Unatrot pour des fins inavouées. Mais la décision du président du tribunal de travail enjoint au bureau sortant de «se conformer scrupuleusement» aux statuts du l’Union, « en procédant préalablement au renouvellement » des « bureaux de sections avant l’organisation du congrès ».

Mission que s’attache à accomplir depuis le lundi 27 juin une délégation composée de quatre personnes mandatée pour appuyer les différentes sections concernées par le processus de renouvellement de bureaux. Cette mission profite par ailleurs, d’après notre source, pour sensibiliser les transporteurs sur l’importance du respect du Code de la route, tout en rappelant les précautions requises pour éviter les accidents de circulation.

La Justice vient de sauver un pan de la paix sociale en préservant la stabilité de l’Unatrot que certains individus malintentionnés tentaient de plonger dans une crise sans raison valable. Elle vient également de confirmer la bonne foi du président sortant, El Hadj Shérif Aklisso Amah, qui s’attèle à l’organisation d’un congrès dans les meilleures conditions.

Attaché au respect scrupuleux des textes de l’Union, il ne devrait plus se représenter, après avoir épuisé ses deux mandats. Les sillons pour la tenue du 9ème congrès ordinaire de l’Unatrot sans heurts sont désormais tracés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.